Messagerie | Contact




HISTORIQUE DU CIESPAC

Unité opérationnelle en matière de formation de l’OCEAC

Unité opérationnelle en matière de formation de l’OCEAC, le CIESPAC est basée à Brazzaville au Congo. Il a été créé en 1981 par la résolution du Comité Ministériel Inter-états (CMIE) 203/OCEAC/1981, mais a effectivement démarré ses activités en 1988 pour les suspendre en 1997 en raison des troubles sociopolitiques survenus au Congo. Les activités du CIESPAC ont progressivement repris depuis 2008, après la réhabilitation partielle de ses bâtiments.

Il sied de noter que l’administration et les enseignements du CIESPAC étaient essentiellement gérés par la coopération française de 1988 à 1997, et trois diplômes y étaient délivrés :

  • Le DiplĂ´me de Professionnel de SantĂ© Publique en 1 an (35 diplĂ´mĂ©s)
  • Le DiplĂ´me de Technicien SupĂ©rieur de SantĂ© Publique en 2 ans (120 diplĂ´mĂ©s)
  • Le Certificat d’Etudes SupĂ©rieures de SantĂ© Publique en 4 ans (40 diplĂ´mĂ©s)

Au commencement le CIESPAC s’était fixé pour objectifs de :

  • participer Ă  l'Ĺ“uvre de dĂ©veloppement sanitaire de l'Afrique centrale
  • former des personnels de haut niveau adaptĂ©s et opĂ©rationnels;
  • apporter un appui rĂ©el aux programmes de santĂ© des pays du bloc Afrique Centrale
  • Les missions du CIESPAC Ă©taient de :

    • former des spĂ©cialistes en santĂ© publique, gestion des services sanitaires, Ă©conomie santĂ©
    • assurer la formation continue des cadres de santĂ© des pays
    • assurer des recherches et expertises en santĂ© publique
    • servir de centre rĂ©gional de documentation et d’information

    Mission

    Le plan de développement du CIESPAC 2011-2015 lui donne une nouvelle orientation avec comme mission d’offrir un cadre technique et scientifique propice pour :

    • des formations de haut niveau nĂ©cessaire au renforcement des capacitĂ©s techniques et managĂ©riales des acteurs de santĂ© publique d’Afrique centrale,
    • la recherche de pointe sur les problèmes prioritaires de santĂ© Ă  mesure de contribuer Ă  l’amĂ©lioration de l’état de santĂ© des populations d’Afrique centrale.

    Vision

    Le nouveau plan de développement du CIESPAC 2011-2015 à été élaboré avec la vision de transformer cet établissement en centre d’excellence de formation en santé publique et de recherche en santé reconnu par la Communauté des Etats d’Afrique Centrale et la communauté internationale. Le but étant, qu’à partir de 2015, le CIESPAC contribue à améliorer de manière significative le développement et la coopération sanitaires en Afrique centrale.

    FORMATIONS

    Le Programme de développement de la formation prévoit la mise en place au CIESPAC des formations adaptées et de haut niveau pour le renforcement des capacités techniques et managériales des acteurs de santé publique des pays d’Afrique centrale. Ce programme est mise en œuvre grâce au partenariat technique que le Secrétariat Exécutif de l’OCEAC développe avec l’OMS, l’Institut de Recherche pour le Développement, l’Union Africaine, le secrétariat du NEPAD, la CEEAC, l’ONUSIDA, la Coopération Allemande, la Coopération Française, Roll Back Malaria, l’Union Européenne, l’Ecole de Santé Publique de Nancy, l’Agence de Médecine Préventive, etc.

    La mise en œuvre du programme de formations en santé publique telle que préconisé dans le plan stratégique 2011-2012 du CIESPAC se fera progressivement et en deux phases. Dans un premier temps il sera organisé les formations en santé publique de courte durée suivantes :

    • Biostatistiques Ă  l’usage des mĂ©decins et biologistes d’Afrique centrale
    • surveillance des vecteurs de paludisme et des maladies rĂ©-Ă©mergentes
    • Ă©pidĂ©miologie d’intervention et informatique appliquĂ©e en Afrique centrale
    • techniques de diagnostic de lutte contre la THA
    • logiciels d’analyse des donnĂ©es et de cartographie sanitaire
    • promotion de la santĂ©
    • gĂ©ographie de la santĂ©
    • recherche en santĂ©
    • management sanitaire y compris la gestion des ressources humaines

    Dans un deuxième temps deux masters seront organisés :

    • Master en santĂ© publique avec les options suivantes :
      • Hygiène et assainissement
      • SantĂ© et environnement
      • EpidĂ©miologie et mĂ©thodes statistiques
      • Management sanitaire
    • Master en entomologie mĂ©dicale et vĂ©tĂ©rinaire.

    Le programme de formations 2011-2012 est articulé selon le chronogramme suivant :

    1. Biostatistiques à l’usage des médecins et biologistes d’Afrique centrale (14-26 novembre 2011) ;
    2. Atelier sur les stratégies de lutte contre les vecteurs du paludisme et des arboviroses (13-25 février 2012)
    3. Cours d’Epidémiologie et informatique appliquée en Afrique centrale (14 mai-9 juin 2012)
    4. Atelier de formation des personnels de santé des foyers d’endémie aux techniques de diagnostic et de lutte contre la trypanosomiase humaine africaine (18-28 juin 2012)

    Commentaires des visiteurs (0)

    Nous écrire

     



    Scientifiques & Chercheurs

    Saisir votre login et votre mot de passe.

    Digital Newsletter

    Si mot de passe oublié... cliquez ici ».