Messagerie | Contact




CEREMONIE DE SIGNATURE DE L’ACCORD INTERGOUVERNEMENTAL ENTRE LA REPUBLIQUE FEDERALE D’ALLEMAGNE ET LA CEMAC,

POUR LA 6ème PHASE DU PROJET PREVENTION VIH/SIDA EN AFRIQUE CENTRALE

Fort de son succès depuis 14 ans dans l’espace CEMAC, le Projet Prévention Vih/Sida vient une fois de plus bénéficier d’une enveloppe de 10 millions d’Euros pour une nouvelle phase dudit projet. La cérémonie de signature de cet accord de coopération financière a eu lieu le mardi 12 novembre 2019, au siège de l’OCEAC à Yaoundé. Les documents ont été paraphés par S.E.M. Hans -Dieter STELL, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne près la République du Cameroun et la République Centrafricaine, et coté CEMAC, par M. José Antonio EDJONG NTUTUMU. AVOMO, Commissaire en charge des Droits de l’Homme, de la bonne Gouvernance, du développement Humain et Social, Représentant le Président de la Commission.

La cérémonie était articulée autour de deux allocutions et un discours. Le premier intervenant fut le Dr Manuel-Nso Obiang Ada, Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, qui a délivré son mot de bienvenu à ses hôtes de marque. Par la suite l’allocution de S.E.M. Hans Dieter STELL. Pour M. l’Ambassadeur, la mise à disposition de cette enveloppe à l’OCEAC par la Banque Allemande de Développement (KfW), est un signe d’espoir et de reconnaissance des progrès réalisés en matière de lutte contre cette pandémie mondiale, par le strict respect des trois résultats à savoir : la disponibilité des préservatifs de bonne qualité et à moindre cout, le changement de comportement de la cible vis-à-vis du VIH/Sida et la lutte acharné contre la stigmatisation et la discrimination envers les personnes infectées et affectées par le VIH. Par la suite, il a exhorté la société civile et les Institutions affiliées à contribuer à l’atteinte desdits résultats et l’objectif de son élimination à l’horizon 2030 dans le monde. Aussi, les effets du changement climatique ne sont pas restés en marge de son propos. Pour clore son propos, il a salué la CEMAC pour ses efforts envers la prise en charge de la situation sanitaire de ses populations à traves l’OCEAC, dans la sous-région.
Aux partenaires engagés dans cette lutte, il les a exhortés à renforcer les ardeurs pour amener nos pays à continuer à fonctionner en phase avec le reste du monde, dans le cadre de la lutte contre ce fléau.

Prenant la parole au nom du Président de la Commission de la CEMAC, le Commissaire a tenu d’abord à remercier son partenaire Allemand pour ces appuis financiers et par la suit il a fait savoir à l’auditoire que, le manque de financement est un frein à l’atteinte des objectifs globaux de Développement Durable et particulièrement l’objectif 3, qui concerne la santé. Il reconnait au nom de son Institution avoir reçu du partenaire Allemand, la sommes de 78 000 000 d’Euros, depuis 2005, jusqu’à nos jours pour le 5 phases consécutives de mise en œuvre. En outre il a rappelé l’impact positif de la contribution dudit projet sur la prévalence du Vih/Sida, avec une moyenne qui est passée de 5,3℅ à 3,6℅ entre 2004 et 2016. Aussi, les autres financements du partenaire pour un montant 15 100 000 d’Euros pour la lutte contre les maladies tropicales négligées, ainsi que l’appui apporté à travers un fonds d’investissement et d’assistance technique à l’OCEAC, en termes de mesure complémentaire au PPSAC ; qui sert à booster l’OCEAC à travers le renforcement des capacités pour un accomplissement effectif et total de ses missions. Après la signature des documents et l’échange des parapheurs, comme de coutume, il a été question de symboliser cet évènement par des échanges des cadeaux et couronné avec la photo de famille et un cocktail. Pour information, cette 6ième phase qui connait son financement ce jour, démarrera en 2021.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».