Messagerie | Contact




Processus de transformation du CIESPAC : Réception provisoire de deux nouveaux bâtiments R+3

Les bâtiments devant accueillir les étudiants et les encadreurs ont été réceptionnés provisoirement le 13 septembre dernier par le Directeur de Cabinet du Président de la Commission de la CEMAC, M. Lionel Grégory Beyina, en présence du Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, le Directeur Général de l’Intégration au Ministère du Plan du Congo, des représentants de la BDEAC, FODEC, du Cabinet Conseil, du Conseiller santé de l’Ambassade de France au Congo et bien d’autres.

Lancés en 2008 pour un montant de 2 905 000 000 de FCFA, sous un financement de la CEMAC, la mise en œuvre a été confiée à la Société ZHENGWEI Technique Congo. Les ouvrages qui ont fait l’objet de la réception provisoire le 13 septembre 2016, rentrent dans le cadre de la première phase de la mise en œuvre du projet de transformation dudit établissement, conformément à la décision du Conseil des Ministres de l’UAC de 2006, à Malabo, en Guinée Equatoriale, après sa destruction en 1997, suite à la guerre civile au Congo. Prenant la parole pour son mot de bien venu, madame Elisabeth Fayette Directrice dudit établissement a formulé le vœu de voir le projet de transformation de cet établissement en centre d’Excellence aboutir, cela par la mise ne œuvre d’autres phases du projet de construction, ainsi que la mise en œuvre des nouveaux programmes de master en santé publique.

Satisfait des travaux réalisés, le secrétaire Exécutif de l’OCEAC, maitre d’Ouvrage a fait savoir que la réalisation de ces édifice a bénéficié d’un financement exclusif de la CEMAC e que la réception de ces ouvrages peut envisager la tête haute le début des formations à longue durée, avec point de démarrage, le masters en santé publique qui s’ouvriront cette année. Quant à l’Etat Congolais, représenté par le Directeur Général de l’Intégration au Ministère du Plan, après avoir reconnu les efforts fournis par la Commission de la CEMAC, il a déclaré que le CIESPAC est une des rares structures communautaire dont le Congo abrite le siège, et, avec la réception de ces structures, ledit Centre sera en mesure de jouer son rôle historique , de formation de haut niveau en matière de santé publique que les Etats attendent de lui. Par la suite il a exhorté la Direction du CIEPAC à faire bon usage de ces installations afin de porter toujours haut l’offre de formation attendu de lui.

Clôturant la cérémonie le Directeur de Cabinet a rassuré l’auditoire que la CEMAC et le Gouvernement Congolais s’organiseront à tout mettre en œuvre pour trouver des financements nécessaires pour la mise en œuvre de la seconde phase de transformation de cet établissement. Aussi, en ce qui concerne la menace des érosions, il a affirmé que cette question sera intégrée au budget 2017 de la communauté, dans le cadre des projets prioritaires ; ceci pour permettre le passage rapide à la seconde phase.

Au final, les clés qui transité des mains du Directeur de Cabinet du Président de la Commission, sont passés par le Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, pour se retrouver dans les mains de la Directrice du CIESPAC pour un bon usage.

Ces bâtiments serviront pour le lancement cette année des masters en santé publique, pour une durée de deux ans (salles de cours, dortoirs, salles conférence et un restaurant, tous équipés) qui augurent un beau cadre pour le séjour de l’étudiant.

Il convient de noter que le CIESPAC, centre opérationnel de l’OCEAC en matière de formation, a été crée en 1981 par la volonté des Chefs d’Etat de la CEMAC, et que le démarrage effectif des activités académique s’est fait en 1986.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oublié... cliquez ici ».