Messagerie | Contact




Année académique 2016-2017 : ouverture d’un master en santé publique, avec 04 spécialités au CIESPAC.

Dans le cadre de la relance de ses activités, le Centre Inter Etats d’enseignement Supérieur en santé Publique d’Afrique centrale (CIESPAC) vient de lancer un vaste programme de formation au bénéfice des étudiants ressortissant de la zone CEMAC, le 14 décembre 2016, à Brazzaville.

Doté de deux bâtiments flambant neuf, le CIESPAC démarre l’année académique 2016-2017 par un master de santé publique à 04 spécialités, dont 24 étudiants ayant au minimum Bac + 3 ou d’un diplôme équivalent se taillent la part belle de cette initiative de l’OCEAC.

La cérémonie d’ouverture de cette importante activité sous régional était placée sous le patronage de M. Bruno Itoua, Ministre Congolais de l’Enseignement Supérieur, sous la bénédiction du Représentant du Président de la Commission de la CEMAC, l’OMS, les doyens des facultés de médecine des six pays, ainsi que les membres du conseil de Direction de l’OCEAC.

Prenant la parole pour son allocution de circonstance, le Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, Dr Constant Roger Ayenengoye a tenu d’abord à félicité la Commission de la CEMAC pour les efforts fournis et à fournir au profit de cette école, par la suite, il a souhaité qu’un partenariat soit plus renforcé entre les pays de la CEMAC et le CIESPAC pour l’amélioration et la pérennité de la mise en œuvre de ses activités. De la part du Représentant de l’OMS, Madame Fatoumata Binta Diallo, la réouverture de ce centre sous régional vient à point nommé renforcer le dispositif de formation des agents de santé, au moment où l’Afrique a besoin de 4 millions d’agents de santé d’ici 2030.

Ainsi, dans son mot d’ouverture, le Ministre de l’Enseignement Supérieur, après avoir salué les efforts de l’OCEAC en sa qualité d’Agence d’Exécution de la CEMAC en matière de santé, il a fait savoir à l’auditoire que les spécialités prévues dans le cadre du curricula et du profile pédagogique de ce Master, permettront d’assurer une formation de qualité adaptée aux besoins de la sous-région en matière de santé publique. Par la suite, il a affirmé son engagement à soutenir le CIESPAC dans la mise en œuvre de ce vaste projet d’intérêt sous régional.

En guise de cours inaugural, une leçon sur la lutte contre la maladie, notamment le cancer, a été présentée par le Professeur Charles Ngombé Mbalawa, ancien Doyen et Président du comité de pilotage du Projet de Relance des Activités du CIESPAC (PRAC).

Il ressort de cette présentation vidéo-projetée qu’il existe plusieurs sortes de cancer dont les plus fréquents sont le cancer de la prostate chez l'homme et ceux du col de l’utérus et du sein chez la femme.

En ouvrant le cycle de Master, le CIESPAC vise à donner aux apprenants les compétences professionnelles en santé publique, dans le cadre de la résolution et la prévention des problèmes de santé publique et de la promotion de la santé.

Pendant deux semestres, soit 60 crédits au total, ces étudiants suivront de manière assidue, une formation généralisée, en tronc commun, portant sur la technique de gestion en santé publique ; les fondements et méthodes en biostatistique et épidémiologie.

En même temps, ils apprendront la gestion de l’informatique en santé publique ; le droit, l'éthique et l'anthropologie ainsi que l’anglais appliqué à la santé publique.

En Master 2, qui sera effectif l’année prochaine, les étudiants suivront des enseignements sur quatre spécialités, notamment : la gestion des programmes de lutte contre les Endemo-épidémies (GPEE) ; la gestion des établissements et services de santé (GESS) ; l’hygiène, qualité, sécurité de l’eau et des aliments (HQSA) ainsi que la Santé communautaire et promotion de la santé (SCPS).

Basé à Brazzaville en République du Congo, le CIESPAC a été créé en 1981par la résolution du comité ministériel Inter-Etats. Ses activités ont été brutalement suspendues en 1997 du fait de la guerre civile dite du 5 juin.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oublié... cliquez ici ».