Messagerie | Contact




L’OCEAC abrite la première Conférence scientifique de la PAMCA à Yaoundé, Cameroun

le Dr Manuel –Nso OBIANG a procédé à l’ouverture des travaux

C’est à neuf heures précises que le nouveau Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, le Dr Manuel –Nso OBIANG a procédé à l’ouverture des travaux de la première Conférence scientifique de l’Association Panafricaine de lutte contre les moustiques (PAMCA) sur le thème « efforts vers l’élimination des Maladies à transmission vectorielle ». Cette cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence du siège de l’institution à Yaoundé, Cameroun en présence de la Commission de la CEMAC, des partenaires techniques et financiers de l’OCEAC, des Représentants du Ministère de la Santé Publique, du Ministère de l’Enseignement supérieur, du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, des Instituts de Recherche, des chercheurs et étudiants de Liverpool School of Tropical Medicine et des universités du Cameroun.

Cette conférence a été organisée conjointement par l’Association Pan Africaine de lutte contre les Moustiques (PAMCA) et l’OCEAC dans le cadre de l’animation scientifique des activités du projet Wellcome Trust Fellowship coordonné par Dr Antonio Nkondjio, Chercheur à l’OCEAC et Président du Bureau Exécutif de PAMCA-Cameroun, lequel projet vise à accompagner les efforts d’élimination du paludisme en milieu urbain au Cameroun à travers la lutte antilarvaire et à servir de référence en vue d’un déploiement éventuel par les programmes nationaux de lutte contre le paludisme de la sous-région.

Dans la phase protocolaire de la conférence qui a précédé les travaux scientifiques, le Dr Antonio Nkondjio, en prélude à l’ouverture des travaux par le Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, a apprécié la participation des représentants de toutes les structures conviées et de nombreux chercheurs, enseignants et étudiants de tous horizons. Le Secrétaire Exécutif de l’OCEAC, le Dr Manuel-Nso OBIANG ADA, dans son allocution d’ouverture des travaux a, dans un premier temps, adressé au nom de l’institution les meilleurs vœux à l’endroit de tous les participants avant d’exprimer sa satisfaction a procédé à l’ouverture de cette importante rencontre scientifique qui constitue sa première action depuis sa prise de fonctions. Il a ensuite rappelé la place qu’occupe la recherche parmi les missions prioritaires de l’institution et les projets de renforcement du plateau technique de l’OCEAC et de transformation de ses unités opérationnelles (IRY et CIESPAC) vers les normes de biosécurité de niveau 3, grâce au soutien financier du Gouvernement allemand à travers la KfW.

Les travaux scientifiques qui s’en sont suivis ont consisté à des communications suivies de débats sur les thématiques telles que : le contrôle des maladies à transmission vectorielle, la bioécologie des vecteurs et systèmes hôtes-parasites, et la chimiorésistance des parasites et la résistance aux insecticides. A la fin de la journée, une session de remise de prix aux étudiants classés au 1er, 2ème , et 3ème rangs par les jury des concours des meilleures présentations orales, meilleurs posters et meilleurs présentation orale de la thèse en 3 minutes.

Au final, le rendez-vous est pris pour 2019 à Yaoundé, pour une nouvelle conférence scientifique de la PAMCA, mais cette fois ci internationale.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».