Messagerie | Contact




Réunion de coordination sur la gestion de la prévention et la surveillance de la covid-19 au niveau des points d’entrée des pays de la CEMAC et la RDC

Douala du 14 au 16 décembre 2021

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet BAD (Banque Africaine de Développement), fruit de la coopération entre la CEMAC et ladite banque, une réunion de coordination a lieu à Douala depuis le 14 décembre 2021, jusqu’au 16, pour mieux contrôler la pandémie dans les six pays de la CEMAC et la RDC. De manière spécifique il s’agira de faire tout d’abord un état de lieu de la situation actuelle de la prévention (y compris la vaccination) et la surveillance de la pandémie au niveau des point d’entrée (terrestre aérien et maritime) des pays de la CEMAC et la RDC ; échanger sur le projet de mise en œuvre d’un dispositif sous régional de renforcement de la surveillance et l’alerte précoce au niveau des point d’entrée. Outre ces deux objectifs, il sera aussi question d’élaborer un projet sous régional de renforcement de la prévention et la surveillance de la Covid-19 au niveau des points d’entrée des pays de la CEMAC et la RDC, pour l’année 2022.

Prennent part à cette conclave régionale, les experts des pays de la CEMAC et de la RDC ayant des compétences sur la gestion de cette pandémie, les partenaires (l’OMS, la firme sélectionnée pour l’installation du dispositif de surveillance et d’alerte précoce et le renforcement des capacités de détection d’alerte précoce au niveau des frontières, la GIZ, CDC –Africa et la Commission de la CEMAC). La cérémonie d’ouverture de cet atelier était présidée par le Représentant du Ministre de la santé du Cameroun, avec deux allocutions de circonstance à savoir, celle du Secrétaire Exécutif de l’OCEAC sa vision sur le projet, avec une reconnaissance sur le partenariat CEMAC/BAD et celle de l’OMS déroulée par son Représentant au Cameroun, pour un détail sur la pandémie de manière générale et quelques actions liées audit projet. Il a salué les efforts de l’OCEAC pour sa promptitude sur ses actions menées au niveau sous régional.

Après l’ouverture, les participants se sont planchés sur l’état de lieux de la situation actuelle de la prévention (y compris la vaccination) et la surveillance de la Covid-19 au niveau des points d’entrée des pays de la CEMAC et la RDC. Tour à tour des présentations ont été faites pour avoir une appréciation de la gestion de la pandémie.

Lesdites présentations ont suscités de nombreux débats autour des questions relevés et les contributions apportées par les uns et les autres notamment sur :

  • l’harmonisation des activités au niveau des points d’entré ;
  • le taux de couverture vaccinale par pays ;
  • l’acquisition des vaccins ;
  • la mobilisation des ressources ;
  • la tenue régulière des réunions transfrontalières interpays ;
  • les partenariats ;
  • le maintien des acquis de la riposte à la COVID ;
  • les capacités de séquençage et de surveillance génomique.

Au vue de ces riches débats ; quelques recommandations ont été proposées :

  • Harmoniser des actions au niveau des points d’entrée,
  • Renforcer les capacités de séquençage en passant la formation des bio-informatique,
  • Lutter contre l’info demie à tous les niveaux,
  • Faire un plaidoyer pour la mobilisation de ressources domestiques et extérieures,
  • Insister sur les mesures barrières,
  • Mettre un focus sur les points d’entrée en marge d’un canevas,
  • Faire la mise en œuvre du PANSS pour ceux qui ne l’ont pas encore fait,
  • Insister sur la surveillance communautaire au niveau locale des points d’entrée,
  • Insister la surveillance au niveau des formations sanitaires,
  • Organiser des réunions rapprochées transfrontalières.

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».