Messagerie | Contact




l’OCEAC/CIESPAC signe une convention de partenariat avec l’Université Marien NGOUABI de Brazzaville.

Le Centre Inter-Etats d’Enseignement Supérieur en santé Publique d’Afrique Centrale(CIESPAC) prend son envol, c’est ce qui ressort de la convention signée entre l’Université Marien NGOUABI (UMN) de Brazzaville et l’OCEAC/CIESPAC, le mardi 4 septembre 2018 à Brazzaville (Congo), pour un appui multiforme au CIESPAC. Les documents ont été paraphés par le Dr Manuel-Nso OBIANG ADA, Secrétaire Exécutif de l’OCEAC et le Pr Jean -Rosaire IBARA, Recteur de l’Université Marien NGOUABI.

Document signé pour une validité de 5 ans (2017-2022), d’après les termes de cette convention, l’objectif visé est de faciliter et d’intensifier les échanges scientifiques, techniques et de ressources humaines entre le CIESPAC et l’UMN. Plus spécifiquement elle vise la valorisation des diplômes délivrés par le CIESPAC, dans le cadre des Masters en santé publique dont les ressortissants des pays membres de la CEMAC sont bénéficiaires. Aussi, les deux Institution se sont engagées à travailler conjointement dans l’organisation des modules de formation spécifiques ; la promotion de la standardisation des programmes de recherche pluridisciplinaires et le développement des échanges dans le domaine de la surveillance épidémiologique de maladies et la riposte. Ainsi, prenant la parole pour exprimer sa satisfaction, le Pr Jean-Rosaire IBARA a déclaré devant la presse que l’UMN accompagnera désormais le CIESPAC dans le processus d’arrimage au Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement Supérieur (CAMES), lequel fait office d’instance supranationale d’homologation et d’accréditation des diplômes. Face à son nouveau partenaire, il a fait savoir que « son institution se réjouit de cette collaboration avec une Institution Sous régionale, et que cette union permettra l’intégration des étudiants sur le marché de l’emploi et l’amélioration de leur compétitivité dans l’Enseignement supérieur ». Prenant la parole à son tour, devant la presse réunie à cette effet, le Dr Manuel-Nso OBIANG ADA, a fait savoir à ses interlocuteurs que, « les documents paraphés ce jour ne resteront pas au stade des écritures, mais ces objectifs seront mis en œuvre de façon effective, afin de répondre aux attentes des premiers responsables de la Communauté ». Il sied de préciser que la cérémonie de signature de cette convention tripartite a connu la participation de cinq Ambassadeurs ressortissant des pays membre de la CEMAC accrédités au Congo (Cameroun, Centrafrique, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad) et les représentants des Ministères du Plan et de l’Intégration, de la Santé et de la Population et de l’Enseignement Supérieur.

Le SCRP

Commentaires des visiteurs (0)

Nous écrire

 



Scientifiques & Chercheurs

Saisir votre login et votre mot de passe.

Digital Newsletter

Si mot de passe oubli... cliquez ici ».